Afin de mettre en place un système de géolocalisation, GPS, efficace et opérationnelle, il est impératif de pouvoir répertorier et numéroter tous les lieux, rues, cités et édifices en Algérie. L’opération ne semble pas facile puisque, selon un récent recensement, il reste encore 23636 lieux, cités, rues et édifices publics à travers 23 wilayas du pays non baptisés.

Mettant l’accent sur l’importance de baptiser les lieux qui restent toujours non baptisés afin de pouvoir mettre en place un système de localisation GPS (Global positioning system) suivant les standards internationaux, la directrice de la gouvernance locale au ministère de l’Intérieur et des collectivités locales, Fatiha Hamrit, a révélé que 23636 lieux, cités, rues et édifices publics à travers 23 wilayas du pays ne sont pas encore baptisés.

Ainsi, afin de faciliter l’action des secouristes, de la police et des services postaux, cette opération de numérotation des lieux et établissements publics sera achevée en Algérie « vers la fin du 1er semestre 2015″. Cette opération s’inscrit dans une démarche visant à donner une identité aux rues en Algérie et une adresse au citoyen, en plus de pérenniser la mémoire collective, en accordant la priorité aux symboles et héros du pays, a expliqué la responsable à l’APS. Il est à noter que plusieurs lieux seront débaptisés dans le cadre de cette opération qui devra prendre fin en juin 2015 et permettra aux citoyens de pouvoir se repérer et se situer dans l’espace grâce à une nouvelle numérotation pour tous les lieux.

Insistant sur les dimensions socio-économiques, culturelles et historiques de l’opération, Mme Hamrit a indiqué qu’au 1er mars 2015, l’opération a été finalisée dans 8 wilayas, relevant un taux variant entre 30% et 80% dans d’autres. Les appellations à retenir seront validées par une commission de wilaya présidée par le wali ou son représentant. Quant aux noms choisis, ils seront proposés par les citoyens en collaboration avec l’APC.

Nourhane S.