Ghardaïa : Le militant mozabite Kamel Eddine Fekhar interpellé à l’aéroport d’Alger

0
Advertisement
Le militant des droits de l’Homme et membre actif du bureau de la Ligue algérienne de défense des Droits de l’Homme (LADDH) à Ghardaïa, Kamel Eddine Fekhar, a été interpellé ce matin à l’aéroport d’Alger avant d’être relâché, apprend-t -ton auprès du concerné.
« Je revenais de Lyon où j’ai donné des conférences sur le M’Zab. Une fois arrivé à l’aéroport d’Alger, les policiers me demandent de les suivre. J’ai attendu près de 2 heures, et après des fouilles, on m’a confisqué des livres et des affiches », a indiqué à Algérie-Focus le Docteur Kamel Eddine Fekhar, connu pour son militantisme pour les Droits de l’Homme à Ghardaïa. « J’ai demandé des explications, on m’a dit que je n’ai pas d’autorisation ! », s’estonne-t-il, avant de poursuivre : « c’est étrange qu’en 2014, on me demande des autorisations pour ramener des livres à lire ».
Intimidation
Selon ce militant mozabite, ce traitement relève de l’intimidation. « Je sais que cela vise à m’intimider », dit-il. Kamel-Eddine Fekhar est un militant bien connu de la Vallée du M’Zab. Ancien membre du FFS et de la Ligue algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme, le médecin, radical dans ses positions, subit des pressions de la part des autorités.
Essaïd Wakli
Article précédentAlgérie : Le ministre de la Santé donne son feu vert aux hôpitaux privés
Article suivantRevue de presse. La justice américaine enquête toujours sur Chakib Khelil et Saipem