Qui ne se souvient de Messaoud Benagoun? Le ministre le plus éphémère de l’histoire de la politique a vécu une nouvelle mésaventure avec l’annonce du gouvernement Ouyahia. Cette fois-ci, sa durée de vie à la tête du ministère du Tourisme n’a duré qu’une petite heure, battant ainsi son propre record qui était de 48 heures. 

Annoncé de retour dans le gouvernement Ouyahia, Messaoud Benagoun, l’homme qui avait défrayé la chronique en ne durant que 48 heures à la tête du département du Tourisme dans le gouvernement Tebboune, a vécu un nouveau cauchemar, aujourd’hui, avec l’annonce de la composante du gouvernement Ouyahia.

M. Benagoun figurait, en effet, dans la liste rendue publique par la Présidence via l’agence officielle l’APS, avant de se voir débarqué à nouveau une heure plus tard. C’est finalement Hacène Mermouri, le ministre en poste, qui a été reconduit.

Si l’on peut aisément deviner la surprise qui a du s’emparer des deux hommes, celle de l’opinion publique est encore plus grande. Comment est-on arrivé à un tel niveau de cafouillage au sommet de l’Etat? Qui est responsable de ce couac qui altère d’avantage la peu de crédibilité qui reste aux institutions? Qui gouverne réellement et avec quel organigramme?

Autant d’interrogations qui taraudent les Algériennes et Algériens, inquiets de l’improvisation, voire de l’anarchie qui semble devenir la norme dans la gestion des affaires du pays.

L.R.

Article précédentGouvernement Ouyahia/ Bedda et Saci écartés
Article suivantVidéo. Insolite/ Étonnante rencontre entre des Algériens et…une baleine