Malgré la crise, le gouvernement poursuit certains de ses grands chantiers. Ainsi, le décret définissant les plans d’aménagements des nouvelles villes de Bouinan, Hassi-Messaoud et Boughezoul a été récemment publié dans le dernier Journal officiel.

Les trois villes, situées respectivement dans les wilayas de Blida, Ouargla et Médéa, sont annoncées comme de nouveaux modèles en termes de la conception de la ville algérienne du futur. Ainsi, la ville de Hassi-Messaoud, qui devra remplacer la cité actuelle, contiendra 18.400 logements, composés de 3.500 logements individuels, de 3.500 semi collectifs et de 11.400 collectifs et immeubles à usage mixte, sont prévus dans cette ville du sud du pays pour accueillir graduellement une population de 80.000 habitants. Elle sera localisée dans la zone de Oued El-Maraâ, et est projetée sur une superficie totale de 4.483 ha. Sa construction est décidée suite aux menaces d’explosion qui pèsent sur l’ancienne ville, bâtie sur un gazoduc.

Quand à Boughezoul qui sera bâtie autour d’un lac, elle est même appelée à devenir la capitale algérienne de demain. Mais sa construction se fait très lentement.

Essaïd Wakli

Article précédentSécurité en Afrique et au Sahel/ Le patron de l’Africom chez Sellal
Article suivantÉducation nationale/ L’examen oral de recrutement des enseignants repoussé au 27 et 28 juin