Les autorités nationales ont décidé de prendre des mesures pour faciliter la procédure d’obtention d’un visa afin de se rendre sur les lieux de pélerinnage musulman à l’occasion du Hadj 2014. Elements d’explication.

Les candidats algériens au Hadj 2014 peuvent avoir le sourire. Les préparatifs pour le départ vers les lieux saints de l’Islam ne devraient pas être un casse-ête pour eux, contrairement aux mauvaises expériences qu’ont pu vivre leurs prédécesseurs. En effet, le ministère de l’Interieur et des collectivités locales a décidé de faciliter le voyage des ces citoyens algériens. Désormais, les Algériens qui veulent obtenir un visa pour le Hadj 2014 peuvent déposer leur demande auprès de leur wilaya de résidence, annonce ce lundi un communiqué du ministère. Un véritable soulagement pour ces Algériens, qui ne sont plus obligés de faire le voyage jusqu’à Alger pour obtenir leur visa d’entrée en lieux saints.

« Le ministère informe les citoyennes et citoyens concernés par le pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam, qu’en plus de la possibilité de déposer, eux-mêmes ou par l’un de leurs proches, le dossier de demande de visa au niveau de la salle prévue à cet effet, sise rue du Docteur Saâdane (à proximité de la salle Ibn Khaldoun – Alger), qu’une autre possibilité leur est offerte de déposer leur dossier auprès de leur wilaya de résidence (Direction de la réglementation et des affaires générales) qui se chargera d’accomplir cette formalité, en leur lieu et place, auprès du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales », précise le communiqué du ministère de l’Intérieur, repris par l’APS. Dans ce document, le ministère ajoute que les passeports estampillés du visa Hadj « seront remis à leurs titulaires au niveau de leurs wilayas de résidence ».

Les autorités chargées de la procédure de visa pour les Hadj semblent ainsi avoir pris consciences des difficultés traversées par les candidats au pélerinnage par le passé. Dans son communiqué, le ministère de l’Intérieur souligne ainsi que cette mesure de facilitation vise à « faire éviter aux intéressés, notamment ceux résidant dans les wilayas éloignées, d’effectuer le déplacement à Alger avec tout ce que cela induit comme difficultés et frais ».

La rédaction avec APS