Un homme humilie une fille et diffuse la vidéo sur internet/ la blogosphère algérienne sous le choc

0
Advertisement

Les violences faites aux femmes prennent une dimension tragique en Algérie. Désormais, les violeurs et auteurs des maltraitances filment leurs « exploits » et diffusent sans aucune peur leurs crimes sur internet. Après la violence vidéo de la jeune fille de Tiaret victime d’une agression sexuelle caractérisée, une nouvelle vidéo choquante a fait son apparition sur les réseaux sociaux. 

 

Une vidéo dans laquelle un homme violente brutalement et humilie une jeune fille, présentée comme étant sa copine, en l’obligeant d’embrasser… son pied. Les paroles sont horribles et les images montrent une femme terrifiée, apeurée comme une pauvre bête pourchassée par des chasseurs avides de sang et de sensations fortes. C’est un véritable film d’horreur où la jeune femme subit un traitement des plus humiliants. En quelques heures, cette vidéo a été massivement partagée sur Facebook. Les internautes algériens n’ont pris aucune mesure pour protéger l’intimité de la victime.  A visage découvert, la jeune fille apparaît dans ses traits les plus fragiles. Des milliers, pour ne pas dire des millions, d’Algériens ont visionné cette vidéo. Violée intégralement dans son intimité, la victime devient le sujet la risée des commentaires sur les réseaux sociaux. Ce samedi, un autre internaute a posté une autre vidéo sur la page Couple Dz où il affirme que la jeune victime se serait suicidée à la suite de la médiatisation de son humiliation. Une information qu’il faut prendre avec beaucoup de pincettes car aucune source sécuritaire n’a pu nous le confirmer. Cette rumeur, que personne ne peut infirmer ou confirmer à ce stade, a provoqué une onde de choc nationale.

Les services de sécurité n’ont toujours pas réagi publiquement. Et la polémique continue d’enfler. La violence qui martyrise les Algériennes alimente les peurs et les angoisses. Elle devient un sujet de discussion récurrent sur les réseaux sociaux. Avec toujours cette sempiternelle question qui revient dans tous les commentaires : jusqu’à quand cette violence va-t-elle durer ?

Soulignons enfin que nous n’avons pas voulu publier la vidéo en question pour ne pas heurter la sensibilité de nos lecteurs et pour ne pas humilier encore davantage la victime dont nous ignorons encore le sort qui lui a été réservé à la suite de ces terribles sévices. 

Article précédentLes français livrés au froid/ Pourquoi l’Algérie a refusé d’approvisionner la France en quantités supplémentaires de gaz
Article suivantLogement/ Le marché de location plombé par 1,2 million d’appartements inoccupés