Les plus belles villas du quartier de Hydra disparaissent les unes après les autres. Les promoteurs les plus puissants du pays se disputent ces belles demeures pour les racheter. Oui, mais ces villas prestigieuses, datant de l’époque coloniale, qui épatent par leur achitecture étincelante,  ne sont nullement conservées. Certaines d’entre elles sont tout bonnement rasées pour laisser de la place à nouveaux immeubles qui dénaturent les quartiers résidentiels de Hydra. 

L’ancienne villa de la famille Temmam illustre parfaitement le destin tragique réservé à ces belles demeures d’Alger, un important patrimoine urbain de notre capitale. Située au coeur de Hydra, cette grande villa réputée pour son jardin luxuriant, sa piscine majestueuse et son décor pittoresque, a été rachetée en août 2014 par un certain Djamel Abbou, un parent proche de Mohamed Kebir ADDOU, l’actuel Consul Général d’Algérie à Paris, et ancien wali d’Alger. Cet acquéreur a dépensé plus de 40 milliards de centimes pour s’offrir la belle villa de la famille Temmam. Selon nos sources, lors des négociations menées avec les anciens propriétaires de la villa, cet acquéreur s’est engagé à ne pas porter préjudice à l’aspect historique et architectural de cette maison qui fut naguère un lieu de rendez-vous incontournable pour toute l’intelligentsia d’Alger. D’après d’autres sources, ce rachat a été financé par un prêt bancaire octroyé par un important établissement financier.

Malheureusement, cet homme d’affaires ne va guère respecter cet engagement et entreprend rapidement des travaux pour raser entièrement la villa créant ainsi un énorme cratère au beau milieu d’Hydra qui va susciter toutes les controverses. Aujourd’hui, un énorme immeuble s’élève vers le ciel à la place de la villa des Temmam. Les services de l’urbanisme n’ont pas manifesté leur désaccord face à ce « massacre » urbain et aucune autorité n’a enquêté sur les conditions obscures dans lesquelles ce chantier a été érigé.

Article précédentAttentat contre une mosquée à Québec (Canada)/ Deux Algériens parmi les victimes
Article suivantAllocation touristique/ « Quand nous aurons des touristes, nous donnerons plus de 130 euros aux Algériens »