v Voilà un débat d’actualité et récurrent dans les médias ces derniers temps : l’Identité Nationale. Les personnes d’origine étrangères se plaignent d’un racisme latent de délit de faciès, les français « pure souche » se disent victimes d’un racisme anti-blanc. Tout le monde se plaint de tout le monde, et les minorités s’y mettent également avec par exemple le Paris Foot Gay qui fait un scandale à chaque propos jugé déplacé envers les homosexuels, comme cela a été le cas ce week-end avec Louis Nicollin.

Un site a même été crée, et vite copié par le Front National, qui reproche notamment ouvertement ou non, à la majorité d’essayer de récupérer les électeurs d’extrême droite.

Mais alors quelle est cette identité française ?
Prenons la devise de notre république : Liberté, Egalité, Fraternité…Et étudions chaque mot qui la compose.

Liberté

Liberté pour certains, pas pour d’autres. Liberté pour un policier qui tue un enfant en roulant à 75km/h en agglomération, mais oppression à coups de reportages incessants pour quelques femmes ici et là portant le voile intégral. Synonyme de soumission pour certains, de foi pour
d’autres, ce problème est bien représentatif des malaises de notre pays.

Égalité

On tente d’instaurer une égalité avec des procédés comme celui du CV anonyme de plus en plus utilisé, néanmoins des enquêtes récentes prouvent que les gens typés ou de couleur sont fréquemment victime de discrimination que ça soit dans la recherche d’emploi, de logement ou autres…

Fraternité

Je n’y crois personnellement plus. Notre société devient de plus en plus individualiste, à tous niveaux et pour de multiples raisons. Les gens sont de plus en méfiants et le communautarisme est en forte hausse.

Et c’est alors qu’intervient notre ministre de l’Immigration, Éric Besson (rappelons que c’est le commanditaire de l’expulsion de trois afghans soit disant en zone sécurisée alors qu’il n’en est en réalité rien, et de Nanette soit disant demandeuse d’un retour à titre humanitaire au Congo alors que c’est tout le contraire). Ce cher Éric Besson, donc,qui, si l’on croit la presse à scandale, serait en couple avec une jeune musulmane tunisienne, un comble ! Pourquoi un comble ? Il suffit de se rendre sur le site crée à l’occasion de l’ouverture de ce débat sur l’Identité Nationale, et de lire les
commentaires des internautes. Si l’on doit condenser, les mêmes commentaires reviennent sans cesse : « notre pays est laïque, stop à l’Islam », « marre des étrangers qui viennent pour les aides »…

Et c’est la que je vais choquer beaucoup de personnes. Je prends au mot ces personnes, imaginons que la France
applique la laïcité à 100%. Dans ce cas il faudra demander aux sœurs catholiques d’ôter leur voile pour sortir dans la
rue. Il faudra également arrêter les messes si l’on ne tolère pas que certains musulmans prient dans la rue, problème du au fait que les communes refusent d’agrandir les mosquées et les exemples sont nombreux…Il ne me paraît pas réaliste donc de demander une France laïque. Et c’est
d’ailleurs dans les situations d’oppression que les religions de tous bords ont amené à des conflits. Et si on laissait chacun pratiquer la religion qu’il souhaite, cela serait peut être la « nouvelle France ».

D’autres remarques concernaient cette fois les aides sociales. Le même cliché revient sans cesse : la famille nombreuse faisant des enfants pour
toucher les allocations. Eh bien, je ne vois pas ce que vient faire cet argument dans ce débat. Dans toute société fonctionnant ainsi il y a des profiteurs, qu’ils soient de n’importe quelle origine, religion ou autre caste si importante aujourd’hui. Les français sont satisfaits quand ils peuvent se faire soigner à moindre coût. Qu’ils aillent voir comment cela se passe aux États-Unis…

Alors je vois d’ici les commentaires : « si tu n’es pas content, dégages ». Mais ai-je dit que je n’aime pas la France ? Je l’aime profondément, j’aime son histoire, ce qui a fait ce qu’elle est aujourd’hui. J’y suis né, ma famille également et cela sur plusieurs générations (pour les plus sceptiques). Et si je me permets de parler de religion, puisque nous sommes dans la confidence, c’est parce que je suis converti à l’Islam. Pour répondre aux questions que l’on m’a déjà posé des dizaines de fois : Non, je ne souhaite pas émigrer en Arabie Saoudite. Non je ne me suis pas converti pour une femme. Non je ne renie pas mon pays, ma culture. Mais OUI je souhaiterai voir un pays uni, fait de différence certes, mais faut-il une nouvelle coupe du monde pour se prouver que l’on peut tous se mélanger pour une même cause ? Si tel est le cas, ce n’est pas gagné…

Ce problème d’identité n’est pas national mais propre à certains individus. Siffler la marseillaise par exemple…Quelle attitude ! nous serons d’accords, révoltante. Non pas par les sifflets en eux même qui sont une habitude dans les stades, mais ces sifflets cachaient autre chose, je l’ai moi-même ressenti en étant au stade ce soir-là. Et ce n’est pas acceptable non plus ! Mais ceci est un problème d’éducation, d’identité propre à certains, pas un problème d’Etat qui mérite que l’on s’y penche plus que cela.

Pour conclure, je vais donc répondre à « qu’est ce qu’être
français ? ». Selon moi c’est respecter les droits de l’homme chers à notre histoire, respecter cette même histoire, notre patrimoine (y compris notre drapeau qui a tendance à injuste titre a devenir un symbole de l’extrême droite), pratiquer sa religion sans l’imposer à qui que cesoit, et respecter un autre principe inculqué par les parents (normalement…) : Le Respect.

RAF