Abdelkader bengrina

Algérie : dimanche, le chef du Mouvement national El-Binaa, Abdelkader bengrina, a appelé à la levée des restrictions et de l’encadrement de l’équipe locale, afin qu’elle puisse accomplir sa mission dans les meilleures conditions et respecter la souveraineté populaire.

Abdelkader bengrina, lors d’une rencontre avec les chefs des partis municipaux affiliés à sa formation politique en faveur de la lutte contre les discriminations et toutes les formes de bureaucratie et de corruption, en travaillant en harmonie avec les institutions étatiques et tous les autres partenaires pour préserver la sécurité nationale et hisser l’Algérie à les rangs des pays développés et d’atteindre son leadership et son leadership régional.

Le chef du mouvement s’est adressé aux acteurs de la société, les appelant à redoubler d’efforts pour faire face aux différents défis que connaît actuellement l’Algérie afin de préserver sa sécurité nationale et de renforcer son front intérieur.

L’orateur a exhorté les maires à faire preuve de courage, d’honnêteté, de sagesse et d’efficacité, de remédier aux lacunes constatées, et d’être à l’écoute des problèmes des citoyens afin de pouvoir gérer les affaires municipales dans les meilleures conditions et réaliser le développement local dans tous les des champs.

Il a appelé les présidents des conseils municipaux et d’État affiliés au mouvement à travailler en partenariat avec tous les autres élus loin de la vision partisane, clanique et fractionnelle en adoptant les principes de l’État qui ne différencie personne afin de construire l’Algérie et la sortir des crises qu’elle connaît actuellement au service du pays et du peuple.

Le premier homme du parti a affirmé le souci de son mouvement que les femmes soient présentes aux postes de direction, de leadership et d’influence, que ce soit au niveau central ou local, et dans les États et les municipalités.

Il a valorisé ce que son mouvement avait réalisé lors des dernières élections locales à travers sa présence dans 120 communes et quatre conseils d’État.

Abdelkader bengrina a annoncé la participation de son parti aux élections de mi-mandat des membres de l’Assemblée nationale qui doivent être organisées le 5 février.