Vingt deux candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés hier au large de Annaba, a indiqué le chef de la station maritime des gardes-côtes de Annaba. Selon M.Abdelaziz Zaïdi, ce groupe, dont les membres sont âgés de 20 à 70 ans, avait pris le large à partir de la plage «Joinville», dans le quartier de Seybouse, mardi vers 23h, à bord d’une embarcation traditionnelle à moteur de 40 chevaux.

Ces candidats à l’émigration ont dû payer entre 80.000 et 120.000 DA par personne le prix de leur traversée hasardeuse, ont-ils avoué aux gardes-côtes.

Depuis janvier dernier, les gardes-côtes de Annaba ont intercepté et sauvé plus de 300 candidats à l’émigration clandestine, a rappelé la même source.

Article précédentMerkel reproche à Washington de ne pas respecter les accords internationaux
Article suivantAhwel el ness