blank

Dès l’annonce de l’attaque du siège du journal Charlie Hebdo, on s’est remémoré l’attaque du même type qui avait visé le 21 mars 1994, l’hebdomadaire indépendant L’Hebdo Libéré au centre d’Alger, tuant deux employés et blessant trois autres, voulant «faire un carnage». Le parallèle entre les deux hebdomadaires algériens et français est très fort.

Ce jour-là, les terroristes auraient pu faire en Algérie le même carnage que celui perpétré contre le journal français. Ce jour-là, cinq hommes armés ont fait irruption, un jour de bouclage du journal, dans la grande salle de composition, pensant y trouver tout le monde, journalistes et employés, et «tiré dans le tas pour tuer le plus grand nombre possible».

Lire l’intégralité de l’article sur l’Expression

Article précédentAmical : Tunisie – Algérie, le Marocain Hichem Abbou au sifflet
Article suivantAir France maltraite–t-elle ses voyageurs algériens ?