La pénétration des smartphones a connu une très forte hausse au cours des deux dernières années, selon une étude d’Ericsson Consumerlab portant sur l’utilisation des nouvelles technologies en Algérie.

« La pénétration des smartphones a grimpé de 150% au cours des deux dernières années pour s’établir à 68% en 2016, contre 27% en 2014 », indique l’observatoire ConsumerLab d’Ericsson qui a réalisé cette enquête de terrain intitulée « la société devient digitale » et qui porte sur l’utilisation des nouvelles technologies dans six grandes villes algériennes, à savoir Alger, Oran, Constantine, Sétif, Blida et Ouargla.

L’étude, qui s’est déroulée en entretien direct avec un échantillon représentatif de six millions d’utilisateurs de différentes franges de la société, relève que la population de personnes sondées, dont l’âge est compris entre 15 et 60 ans, est composée d’étudiants, de personnes actives et inactives, ajoutant que dans cette frange, « les consommateurs de la 3G sont passés de 50% en 2014 à presque 100% en 2016 ».

Selon l’étude, les consommateurs en Algérie utilisent à parts égales l’Internet haut débit fixe (ADSL) et mobile (3G).

Pour ce qui est du point d’accès Internet privilégié, l’étude note que la connexion à partir du domicile arrive en tête avec une proportion de consommateurs accédant à Internet pendant leur trajet « en forte hausse, passant de 10% en 2014 à 35% en 2016 ».

L’enquête montre aussi une « hausse » d’utilisation de tous les types de services Internet depuis 2014. Il est ainsi relevé une augmentation de 18% à 61% du nombre d’usagers qui utilisent des applications de navigation via internet ainsi que des utilisateurs de services de commerce électronique qui sont passés de 10% à 52%.

Concernant le volume de consommation de l’Internet mobile, l’étude indique que les utilisateurs optent de plus en plus pour des volumes mensuels de données Internet mobiles supérieurs. « Ainsi, plus de 2 sur 5 s’abonnent à des packs de données de plus de 1 Go par mois », précise la même source.

L’étude note, en outre, que « la performance du réseau est le principal facteur de satisfaction en Algérie avec 73% des personnes sondées qui accordent plus d’importance à la voix contre 27% pour la data ».

L.R.

Article précédentL’interprétation rigoriste du Coran et du hadith sera révisée/ Révolution idéologique en Arabie saoudite
Article suivantTransport aérien/ Emirates offre des réductions vers Dubaï et un 3ème bagage gratuit