IRAN MOUSSAVILe politicien iranien d’opposition Mir Hossein Moussavi a baptisé du nom de « Chemin vert de l’espoir » son mouvement pour poursuivre la contestation de la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad, a rapporté dimanche le quotidien réformateur Etemad Melli.

« Le Chemin vert de l’espoir est constitué pour défendre les demandes légitimes du peuple et l’obtention de ses droits », a dit M. Moussavi lors d’une réunion, à une date non précisée, avec des membres de l’Association des médecins islamiques, selon le journal.

M. Moussavi, arrivé en deuxième position au premier tour de la présidentielle du 12 juin, a accusé les autorités de fraude massive et refusé de reconnaître la légitimité de M. Ahmadinejad en tant que président.

« La couleur verte est le symbole de ce chemin et sa demande est l’application entière de la constitution », a encore dit M. Moussavi, en précisant que son mouvement est constitué « d’un nombre incalculable de réseaux sociaux auto-constitués et indépendants ».

M. Moussavi avait annoncé antérieurement la création d’un front politique pour poursuivre la contestation contre le résultat de l’élection présidentielle.

Cette dernière avait entraîné des manifestations de masse, qui ont été sévèrement réprimées par les autorités. Au moins 4.000 manifestants ont été arrêtés et trente personnes tuées, selon des chiffres officiels, lors de ces évènements.

PHOTO Olivier Laban-Mattei

Article précédentAlgérie. Les réserves de change à 144,3 milliards de dollars à fin juin 2009
Article suivantLa disparition de l’Arctic Sea intrigue le monde : Un polar en haute-mer