production de blé

Algérie: , jeudi, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdel Hafed Hani, a annoncé que l’Office national des céréales a collecté 13 millions de quintaux de blé tendre et dur au cours de la campagne 2020/2021.

En réponse à des questions orales au Parlement, le ministre a jugé le résultat insuffisant, relevant qu’il montrait un déficit dans les quantités collectées, d’autant que seuls 135 000 kantars d’orge ont été collectés, contre des besoins dépassant les 8 millions de kantars.

Selon Hani, la situation a conduit à la spéculation sur la production de son et sa fourniture aux éleveurs, d’autant plus que seulement 40% de celui-ci va directement aux loyalistes, tandis que 60% vont à la vente libre.

Le premier responsable du secteur a exprimé son rejet de ces pratiques, comme il a confirmé le travail du secteur en coordination avec le ministère de l’Industrie, d’aller définitivement vendre le son directement à l’argent ou aux usines produisant uniquement des aliments pour animaux, et d’empêcher sa libre vente à l’extérieur des moulins.

S’agissant des capacités de stockage, le porte-parole a indiqué que la filière travaille à l’augmentation des capacités de stockage de l’Office national professionnel des céréales, qui ne s’élèvent actuellement qu’à 28 millions de quintaux, à travers un projet de réalisation de 30 silos de stockage dont 16 ont été achevés, tandis que 14 d’entre eux ont connu des retards d’achèvement.

Concernant le retard dans l’achèvement de l’entrepôt d’Aflou dans l’Etat de Laghouat, le ministre Heni a confirmé que le projet a été stoppé en raison du non-respect des obligations contractuelles par l’entreprise en charge de la réalisation, en plus du problème de montée des eaux .

En ce qui concerne la construction d’entrepôts, Abdel Hafed Hani a expliqué que toutes les possibilités sont disponibles pour la mettre en œuvre avec les capacités locales sans recourir à l’expertise et aux fonds étrangers.