Rachid Nekkaz

Algérie : Aujourd’hui, lundi, le ministère public du tribunal correctionnel de première instance de dar El-Beida  a requis une peine de cinq ans de prison et une amende contre le militant politique Rachid Nekkaz.

Nekkaz est poursuivi pour le crime d’inciter la population à prendre les armes et le crime de tenter d’empêcher les citoyens d’exercer leur droit de vote par le biais d’un plan orchestré.

Il est à noter que les autorités algériennes avaient arrêté le militant politique en décembre 2019 sur fond de vidéo qu’il avait publiée sur les réseaux sociaux.

Nekkaz a été arrêté à l’aéroport international d’Alger, alors qu’il arrivait d’un vol en provenance d’Espagne.

Nekkaz a entamé une grève de la faim pour coïncider avec le deuxième anniversaire des manifestations à Khenchela, quelques jours avant le début du mouvement populaire en février 2019.

Le même militant politique a bénéficié de la grâce présidentielle annoncée par le président Abdelmadjid Tebboune en février dernier.