Un général à la retraite a caché un de ses enfants pendant 28 ans.  Cette triste affaire est actuellement traitée part le tribunal de Bir Mourad Rais. L’enfant caché est né handicapé à 100%. Son père, probablement accablé par la honte, a décidé de le cacher, quatre ans après sa naissance, dans un hangar pour barques à Cherchell, près de Tipaza. Il a chargé une femme de s’en occuper.

Par ailleurs, le père a adopté un autre enfant né à l’hôpital Mustapha Bacha, à Alger. Il lui a donné le prénom de l’enfant né handicapé. En somme, il a remplacé un enfant par un autre. Les choses sont restées dans l’ombre pendant un quart de siècle. Si cette affaire a éclaté aujourd’hui, c’est pour des considérations «matérielles».

En effet, pour un problème d’héritage, la fille du général a décidé de dénoncer son père, en emmenant son frère handicapé à la police, nous apprend à ce propos lquotidien arabophone «El Khabar». Son objectif était d’empêcher le «frère» adopté de bénéficier de la succession. C’est elle qui a donné les détails de l’affaire aux services de sécurité. La mère, tentant de défendre son mari, a indiquée que si le couple a caché l’enfant, c’est pour lui éviter de mener une vie difficile dans une société peu tolérante à l’égard des personnes handicapées.

Le hic dans l’histoire est que depuis l’éclatement de cette affaire, il y a quelques semaines, la fille du général et son frère handicapé ont complètement disparu. Affaire à suivre…

 Elyas Nour