Kamel Rezik

Algérie: Dans plusieurs déclarations médiatiques, le ministre du Commerce Kamel Rezik a confirmé que l’Algérie ne souffre pas d’une pénurie de produits de grande consommation.

Rezik a attribué la cause de la crise, qui est connue de certains matériaux, à la spéculation, au monopole, aux fausses nouvelles et aux sophismes répandus sur divers médias sociaux.

À cet égard, le ministre du Commerce a chargé les directeurs commerciaux de l’État et de la région d’assurer le suivi de l’approvisionnement des marchés en matières de base de grande consommation.

Rezik a ordonné de maintenir la présence immédiate et le suivi permanent, notamment pendant la période des jours fériés officiels et hebdomadaires.

Le même responsable a appelé à redoubler et à intensifier les efforts, notamment de la part des partenaires et des professionnels, afin de lutter contre les pratiques commerciales illégales.

Le ministre a également appelé au renforcement du contrôle sur place pour mettre fin à la spéculation et au monopole des biens « au vu de la disponibilité des produits », avec un appel à doubler la production de certains biens de consommation, qui connaissent un déséquilibre dans la distribution et pression de la demande ces derniers jours, selon les propos du ministre.

Il est à noter que l’huile de table fait partie des matières qui ont connu une rareté au niveau des magasins, car l’Organisation algérienne de protection des consommateurs a confirmé que la matière huileuse est connue pour fluctuer dans les opérations de distribution, ce qui a entraîné sa stagnation dans les régions et son absence dans d’autres endroits.

le président de la République Abdelmadjid Taboun, en octobre dernier, a-t-il donné des instructions pour réviser le Code pénal afin d’abaisser une peine maximale pouvant aller jusqu’à 30 ans de prison et la réclusion à perpétuité contre les personnes impliquées dans des délits spéculatifs.

Le président a menacé les spéculateurs, qu’il a accusés de se cacher derrière des lobbies politiques, dont le but est de déstabiliser l’Algérie en semant la confusion parmi les citoyens.

Article précédentJournaliste tunisien : L’ivresse de remporter la coupe arabe a rendu l’Algérie arrogante
Article suivantUn étrange paradoxe pour Yacine Brahimi, qui arrive en tête de liste des « courroucés » sur eux