Une nouvelle affaire de corruption vient entacher la réputation d’une institution algérienne. Un responsable de la Caisse Nationale d’Assurance (CNAS) vient d’être dénoncé pour avoir tenté d’escroquer un usager, profitant de sa situation fragile pour lui extorquer une grosse somme d’argent. 


Sans l’intervention courageuse d’un citoyen algérien la corruption aurait continué à sévir dans cette CNAS de Khenchela. Cet Algérien avait été la victime d’un chef de service de la CNAS sans scrupules qui a lui demandé la somme de 20 000 dinars afin de régulariser la situation de sa défunte mère. Le citoyen conscient de l’entorse à la loi faite par cet employé de l’Etat a décidé de ne pas céder et a alerté la police des manigances du corrompu, a-t-on appris d’une source locale proche des services de sécurité.


Ce dernier a joué le jeu avec le responsable mais a pris le soin de prendre en photo les billets d’argent qu’il comptait remettre à ce responsable véreux dans son propre bureau. Sur la base de ces preuves, la police a pu intervenir sur le champ pour débusquer le corrompu, précise la même source.  Le responsable qui avait tenté d’arnaquer plus d’une personne a pu être arrêté et sera présenté ce dimanche devant le Procureur de la République.  Sans l’intervention de ce citoyen ce responsable aurait certainement continuer ses magouilles mais il a pu être neutralisé.


La corruption agit décidément dans tous les services et institutions et menace chaque jour n’importe quel Algérien. Ce n’est pas le premier cas d’un responsable surpris en flagrant délit. Début avril  le responsable de la subdivision agricole de la daïra de Tighennif avait arrêté alors qu’il s’apprêtait à toucher un important pot-de-vin de la part d’un cultivateur.
Article précédentLogement AADL : les capacités d’accueil des souscripteurs augmentées
Article suivantGénération Echourouk et la talibanisation dans une décennie par Kamel Daoud