Par Nassim Brahimi

Etant en manque chronique d’inspiration à cause d’une inflation sans précédant de mon «algérose en plaques», j’ai décidé, donc, de vous concocter un succulent florilège de gabegies bien de chez nous.

Quelle inépuisable source d’inspiration est notre Algérie, malgré ma panne sèche passagère.

On peut tous devenir de talentueux humoristes rien qu’en lisant les journaux. Conneries à gogo.

– La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune :
«Le peuple algérien est assez intelligent pour donner, le 9 avril prochain, une autre leçon à tous les fatalistes qui ne croient pas au changement et en l’avenir de leur pays».

Traduction : si vous ne croyez pas qu’un changement adviendra après le 9 avril, ce qui est sommairement évident, c’est que vous n’êtes pas intelligents.

Droits d’auteur : Louisa Hanoune.

-Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Bouguerra Soltani :

«Nous avons en notre jeunesse une richesse inépuisable. Et pour cela, il faudrait semer l’espoir dans le cœur des millions de jeunes et leur permettre de retrouver la confiance, de prendre le relais dans la gestion et le développement du pays»

La version originale : une grande majorité des jeunes que je croise dans mon quartier, passent leur journée dans un café, sirotant pendant 4 heures leur café presse, coincés entre la possibilité d’une harga et l’impossibilité de tout le reste.
Le nom Soltani ne leur disant absolument rien, ils savent tout de même le reconnaitre sur une photo.

-Abdelaziz Belkhadem, ministre bénévole :

«La crise civilisationnelle du monde est, dans son essence, une crise morale, le monde ayant atteint des objectifs de développement technique et de progrès matériel qui en ont fait un village sans frontières. Le monde souffre d’un vide spirituel, de la dégradation des valeurs, d’un bouleversement des équilibres et d’une faillite morale».

Traduction : no comment, on tient-là l’héritier de Nietzche.
Hacha la philosophie.

-La Chambre nationale de la pêche et de l’aquaculture (CNPA) prévoit une baisse sensible des prix de la sardine «dans deux ou trois semaines».

Explication : ces chiffres sont aussi précis que les extrapolations sur le taux de participation à la prochaine présidentielle. Rien de scientifique, juste une envie de dire quelque chose.

– Abdelmalek Sellal, directeur de campagne de Bouteflika :

«Le programme du candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika tend à faire du pays, dans les cinq années à venir, une Algérie forte et sereine

En VO : vous n’avez pas l’impression d’entendre ça pour la 4.000ème fois ?

C’est tout pour aujourd’hui et c’est déjà assez !

N.B.

Article précédentMADAGASCAR : LE PRÉSIDENT RAVALOMANANA A DÉMISSIONNÉ
Article suivantExclusif – Madagascar: Démission du président Ravalomanana