La ville de Médéa abritera, du 26 octobre au 1 novembre prochains, la quatrième édition du festival national de théâtre comique, a-t-on appris des organisateurs. Cette édition sera dédiée à la cause palestinienne et ce, à l’occasion de la manifestation «El-Qods, capitale de la culture arabe», a-t-on souligné, précisant que le choix portera, cette année, «exclusivement» sur des œuvres satiriques et comiques traitant de la cause du peuple palestinien et son combat pour la libération de sa terre de l’occupation israélienne. Plusieurs œuvres réalisées par des auteurs algériens de renom et adaptées pour le théâtre seront à l’affiche de cette édition, parmi lesquelles «Palestine arabia», une pièce écrite par le défunt Kateb Yacine, et «Galou laârab galou», produite par le dramaturge Ziani Chérif Ayad et qui a obtenu en 1983, en hors compétition, le prix de la mise en scène aux journées théâtrales de Carthage (Tunisie).

En outre, une adaptation de l’œuvre magistrale «Les vigiles» du regretté Tahar Djaout, primée au dernier festival national du théâtre professionnel, sera présentée au public médéen lors de la séance d’ouverture de cette quatrième édition. Le comité d’organisation du festival a prévu d’autres manifestations, en marge de ce festival qui sera rehaussé par la présence d’éminents dramaturges et metteurs en scène arabes, dont le directeur du théâtre national palestinien. Il est question, a-t-on ajouté de même source, de l’organisation de conférences-débats et d’ateliers de formation et d’initiation aux techniques d’écritures dramatiques, de réalisations et d’interprétations, encadrés par des experts nationaux et arabes. Huit troupes théâtrales, sur la vingtaine de troupes présélectionnées déjà, seront en compétition pour décrocher la «Grappe d’Or», une distinction récompensant, chaque année, l’œuvre théâtrale la plus complète.

Avec Le Financier

Article précédentLe virus H1N1 a tué plus de 3.205 personnes dans le monde selon l'OMS
Article suivantAlgérie. «Ali Mendjeli» : Nouvelle ville, nouveaux horizons