La source APS, indique que la Banque extérieure d’Algérie (BEA) et le groupe des hydrocarbures Sonatrach ont signé ce dimanche une nouvelle convention de partenariat. Cette dernière tend à fructifier une partie des excédents de la trésorerie du groupe pétrolier.

 

La BEA essayera « de rationaliser au mieux, à travers le dispositif ’’cash management, le rendement des ressources de la Sonatrach » dans la banque, précise une source de la banque à l’APS. Cet accord a été paraphé par les PDG des deux institutions, Mohamed Loukal et Abdelhamid Zerguine.

En vertu de cet accord, une partie des excédents de trésorerie de Sonatrach sera utilisée dans la reprise de liquidités de la BEA par la Banque centrale.

Le groupe Sonatrach recevra à ce titre une partie des bénéfices générés par cette reprise de liquidité, selon un calcul retenu à cet effet. Environ 20% des recettes d’exportation d’hydrocarbures sont détenus par Sonatrach au niveau de la BEA. Le reste de ces revenus, soit près de 80%, sont versés à l’Etat au titre de la fiscalité pétrolière, a explicité la même source.

L’accord prévoit également une application de tarifs largement concurrentiels à la Sonatrach sur le taux d’intérêt débiteur, de commission sur les opérations et des conditions de placements à terme.

Cette convention, qui fait suite à celle signée en 2003, est destinée a « sceller la relation privilégiée entre la BEA et Sonatrach, tissée depuis la nationalisation des hydrocarbures » en 1971, a indiqué M. Loukal, le P-DG de la BEA, à l’APS.

« Nous voulons placer les relations BEA et Sonatrach au niveau d’un partenariat d’exception, qui tire profit de toutes les synergies, avantages et opportunités qu’offre le secteur de l’énergie et le système bancaire », avait-il souligné.

Le groupe Sonatrach, premier client de la BEA, détient près de 48,5% des ressources globales de la banque, évaluées à 2.127 milliards de DA fin 2011.

La banque aurait financé des projets importants du groupe, notamment dans la pétrochimie pour plus de 150 milliards de DA, selon de même source.

A retenir :

– Une nouvelle convention de partenariat entre BEA et Sonatrach a été signée ce dimanche

– Sonatrach détient 48,5% des ressources globales de la banque soit 2.127 milliards de DA

– 20% des recettes d’exportation d’hydrocarbures détenues par la BEA, et 80% sont reversées à l’Etat

Myriama Mokdahi

Article précédentUne nouvelle vague d’antisémitisme en France ?
Article suivantLibye : les libéraux sortiraient en tête des élections