Le mois de Ramadhan est propice aux découvertes culinaires. Mises au repos forcé pendant la journée, les papilles des Algériens demandent à être titillées à l’heure du ftour. Mehdi et ses amis ont donc décidé de profiter de cette gourmandise accrue pour lancer leur produit : une citronnade artisanale garantie 100% algéroise et 100% naturelle.

La citronnade Mojikho pourrait bien être le produit phare de l’été algérois. Conçu, produit et vendu par 5 jeunes Algériens, ce jus de citron a pour vocation de prouver que les produits algériens peuvent être aussi beaux et bons que les produits américains et européens.

L’homme à l’origine du projet s’appelle Mehdi Arbi. Après des études de finances en France, il a décidé de créer la marque Mojikho pour vendre aux Algérois sa fameuse citronnade. « C’est une recette qu’on fait chez moi », explique Mehdi, contacté par téléphone. « J’ai constaté que tout le monde aimait cette citronnade, et j’ai donc décidé d’en faire une marque ».

Pour concrétiser son projet, Mehdi fait appel à 4 amis proches, qui sont désormais actionnaires de son entreprise. « Nous n’avons pas beaucoup d’expérience ni beaucoup de moyens mais nous avons fait de bonnes études, qui nous aident beaucoup dans cette aventure », explique Mehdi.

Ce qui caractérise la citronnade Mojikho, c’est surtout son caractère artisanal. Les 5 compères font tout eux-mêmes, du pressage des citrons à la livraison des bouteilles. « Au début, on faisait toutes les tâches à 5. Aujourd’hui, nous sommes beaucoup mieux organisés, chacun a son rôle à jouer et on a défini des horaires précises pour chaque étape de la journée », précise Mehdi.

Et leur travail est payant. La citronnade est vendue dans deux magasins : à Said Hamdine, près de Noor El Hani, et à la Madrague, à l’entrée du port d’El Djamila. Il est également possible de commander des bouteilles par Internet. « On a fidélisé nos premiers clients et de nouveaux clients viennent chaque jour, attirés par un bouche-à-oreille positif », se réjouit Mehdi.

Face à la diversification croissante du public, Mojikho a dû s’adapter. « À Said Hamdine, la clientèle est plutôt âgée. On a amélioré notre offre en lançant une deuxième bouteille, allégée en sucre, qui se vend elle aussi très bien. C’est quelque chose qu’on n’avait pas prévu, mais on a eu des retours des clients dans ce sens et on a décidé d’évoluer en conséquence », explique Mehdi.

La citronnade, qui devait être produite uniquement pendant le mois de Ramadhan, pourrait avoir une vie plus longue. « On a de plus en plus de clients spécifiques comme des restaurants, des hôtels ou encore des pâtisseries, qui nous demandent d’assurer une production à l’année », constate Mehdi.

La clé du succès ? Mettre la demande du client au centre du projet. « On veut montrer aux Algériens qu’ils peuvent exiger un produit parfait, frais, naturel et emballé avec soin », explique Mehdi.

Pour répondre à la demande du client justement, Mojikho envisage d’étendre sa gamme, avec une recette orange/menthe et une à la fraise. « Mais on veut faire les choses correctement », conclut Medhi, « donc on prend notre temps ».