La conférence de presse que devait tenir le président de la JSK, mercredi matin à Tizi-Ouzou, a finalement été annulée. Les raisons de cette annulation inattendue sont, d’après une source proche du club phare de la Kabylie,  le déplacement du président du club, Mohamed-Chérif Hannachi, mardi soir, en France pour des soins.

Beaucoup de journalistes, venus ce matin à Tizi Ouzou pour assister à cette très attendue conférence, à travers laquelle le président du club kabyle promettait des révélations fracassantes sur Mohamed Raouraoua et de l’instance qu’il dirige, la Fédération Algérienne de Football (FAF), sont retournés bredouilles. Nombreux sont ceux qui se demandent encore si la raison avancée par les dirigeants du club concernant l’annulation de cette conférence est réellement fondée. Le président de la JSK serait-il malade, et parti en France pour se soigner, où a-t-il fait tout simplement un pas en arrière concernant ses déclarations incendiaires contre la FAF ? Certaines parties trouvent crédibles les raisons avancée par la direction de la JSK pour l’annulation de cette conférence. Selon certaines sources, l’état de santé de Mohamed-Chérif Hannachi  s’est dégradé avec les pressions qu’il subit ces derniers temps notamment après «les agressions verbales de Mohamed Raouraoua », déplore son entourage.

Pour rappel, la FAF a adressé une convocation pour le président de la JSK, pour se présenter avant hier lundi devant la commission de discipline, mais celui-ci ne s’est pas présenté. arguant qu’il était malade. Mohamed Cherif Hannachi a délégué à sa place le vice-président du club, Nassim Benabderahmane pour demander le report de l’audience.

Article précédentMapping 3D : « Transformer la place de la Grande Poste en Times Square »
Article suivantRevue de presse. Les journalistes algériens s’inquiètent d’un « net recul de la liberté de la presse »