La création d’entreprise en Algérie, une des plus dures au monde

0
Advertisement

 Il ne fait pas bon de se lancer dans les affaires en Algérie, le pays se place à la 152e position sur 185 pays, selon le rapport Doing Business en ce qui concerne la facilité d’y faire des affaires.

Créer sa propre entreprise en Algérie est une véritable guerre administrative. D’après le rapport Doing Business réalisé par l’International Finance Corporation, une création d’entreprise nécessite 14 procédures, 25 jours, un coût représentant 12,1% du revenu par habitant et un capital minimum de 27,2% de revenu par habitant sont nécessaires pour créer une entreprise.

Dans une enquête de l’Office nationale des statistiques, les chefs d’entreprises expliquaient que la première difficulté était d’ordre administrative. Le dossier relatif à la création de l’entreprise «est complexe», et les délais «sont longs», notamment pour le privé. 43,9% des chefs d’entreprises déclaraient que le dossier administratif relatif à la création de l’entreprise est complexe.

Mais le parcours du combattant ne s’arrête pas à cette étape : il reste l’obtention des permis de construire : 19 procédures et 281 jours, ce qui vaut la 138e place internationale au pays. Pour le paiement d’impôts, l’Algérie est classée à la 170e position, pour le nombre de paiements que l’entreprise algérienne doit régler chaque année qui est évalué à 29 par an. Le temps nécessaire pour son paiement à 451 heures par an.

En somme, à celui qui détiendra de l’argent et beaucoup de temps, les portes de l’entreprenariat s’ouvriront à lui.

AB

 

Article précédentLes réserves de gaz algériennes tiendront seulement 57 ans
Article suivant60 millions de dollars investis dans les soins privés algériens