Marine algérienne

Les forces maritimes algériennes vont diriger, à partir d’aujourd’hui jusqu’au 9 du mois en cours, des manœuvres multinationales de surveillance  et de sécurité maritimes, une opération appelée «ALMED-13».

Selon un communiqué du Commandement des forces maritimes, la frégate française «Surcouf F711» a accosté aujourd’hui au port d’Alger. Cette manœuvre, qui rentre dans le cadre des activités de l’initiative dite «5 + 5 défense», vise, selon les termes du communiqué, à «promouvoir la sécurité dans la région de la Méditerranée pour faire face à toute forme de commerce illicite et lutter contre toutes les formes de crime organisé dans la région».

Il va sans dire que la Méditerranée est de plus en plus confronté à différents problèmes à commencer par celui lié à l’immigration clandestine. Il y a d’autres fléaux comme le trafic de drogues ou même le commerce d’armes depuis le déclenchement de plusieurs conflits régionaux (Libye, Syrie…). Tous cela pousse les pays de la région à redoubler d’efforts sur le plan sécuritaire. Et la marine algérienne à faire preuve de davantage de vigilance.

Plusieurs pays participent donc à cette manœuvre. On peut citer l’Italie, la Libye, la Mauritanie et le Maroc, avec deux officiers de communication ainsi que l’Espagne et le Portugal avec un officier observateur, indique-t-on de même source. Il y aura également la Tunisie, qui engagera son patrouilleur «Tunis» ainsi que des représentants de la Turquie et de l’Otan (Organisation du traité de l’Atlantique Nord).

A noter, en dernier lieu, que de l’initiative de «5 + 5 défense» est composée des pays suivants : Algérie, France, Italie, Libye, Malte, Mauritanie, Maroc, Portugal, Espagne et Tunisie. L’initiative a été lancée en 2004.

Elyas Nour

Article précédentLa 3G moins chère en Algérie qu’au Maroc et en Tunisie
Article suivantDiaporama. Quand les Palestiniens recyclent les bonbonnes de gaz lacrymogène en pots de fleurs