La nouvelle aérogare d’Alger représentant une extension de l’’aéroport international Houari Boumediene d’Alger ne sera livrée qu’à l’horizon 2018. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Transports Boudjemâa Talaï, dimanche, à Alger.

Les travaux de la nouvelle aérogare d’Alger ne seront achevés que d’ici 2018, a indiqué dimanche à Alger le ministre des Transports Boudjemâa Talaï. Cette aérogare devant servir à accueillir jusqu’à 10 millions de voyageurs par an permettra d’agrandir l’Aéroport d’Alger et accueillir plus de voyageurs.

Le ministre a souligné que «la nouvelle aérogare d’Alger sera une connexion entre l’Afrique et l’Europe. Elle sera dotée de toutes les infrastructures d’accompagnement, en catering, en fret et en hébergement, lui permettant d’être conforme aux standards internationaux ».

La déclaration de M. Talaï est intervenue en marge de la signature d’un accord entre la Société de gestion des infrastructures aéroportuaires (SGSIA) et la Société d’investissement hôtelière (SIH) pour la réalisation d’un hôtel 4 étoiles de 250 chambres à proximité de l’aéroport.  Le document a été paraphé par M. Tahar Allache P-dg de la SGSIA et Hamid Melzi, P-dg de la SIH.

Selon le ministre, cette infrastructure réalisée sur une superficie de 25.000 m² sous le label « Hayet » seront « en principe livrés avec l’ouverture de l’aérogare ». L’aérogare sera également connectée à tous les réseaux de transports, comme le métro, le train.

Il est à rappeler que la nouvelle aérogare internationale, dont les travaux de construction avaient été entamés fin 2014, sera réalisée sur une superficie de 73 hectares avec une enveloppe financière de 90,3 milliards de dinars. « Le projet est financé sur les fonds propres de la SGSIA et par des crédits bancaires remboursables sur 20 ans », a ajouté le ministre.

Pour ce qui est du coût du projet, en 2014, le Premier ministre Abdelmalek Sellal avait déclaré qu’il avoisinait les 90,299 milliards de dinars. Cette aérogare, faut-il le noter, sera également accessible à tout le monde grâce aux différentes lignes de métro, de tramway et de train qui y seront mises en place.

Nourhane S. 

Article précédentVidéo/La liberté des Algériennes, atout du développement
Article suivantCarburants/Une nouvelle hausse des prix a été recommandée aux autorités algériennes