Dubaï est incontestablement la capitale du bling-bling. Après avoir fait l’acquisition de la Lamborghini Aventador, la police dubaïote se paye la Ferrari FF.

Les forces de l’ordre de l’Emirat de Dubaï ont un faible pour les voitures de sport italiennes. Une semaine après avoir déployé une Lamborghini Aventador pour patrouiller dans les zones chics et touristiques telles que Burj Khalifa (le plus haut gratte-ciel du monde) ou dans le quartier huppé de Jumeira Beach Residence, la police roule une fois de plus sur l’or avec sa dernière acquisition : la Ferrari FF et son V 12 de 660 chevaux. Un modèle qui affiche une vitesse de 335 km/h en pointe (un peu moins que la Lamborghini Aventador qui affiche 350 km/h au compteur).

Principalement composées de véhicules allemands et de 4X4 japonais, les patrouilles de police de Dubaï veulent donner une image de « luxe et de prospérité » après la crise immobilière de 2008. Et pour cela, les numéros 1 dans la démesure sont prêts à payer le prix fort  (260 000 euros pour la Ferrari et 550 000 dollars pour la Lamborghini).

Selon le Lieutenant Général Dahi Khalfan Tamim, chef du département de police de Dubaï, la Ferrari permet « d’améliorer la sécurité sur les routes avec les standards internationaux les plus élevés en matière de développements techniques ». « Dubai est une ville unique et c’est pour refléter son caractère unique que la police va ajouter une voiture de sport Ferrari à sa flotte de patrouille », a-t-il ajouté. Ces voitures ne seront toutefois pas destinés à chasser les contrevenants amateurs d’extrême vitesse mais à exhiber la bonne santé économique de la ville de l’or.

En savoir plus dans cette vidéo à partir d’1’10.

Article précédentCristiano Ronaldo est-il réellement un partisan de la cause palestinienne ?
Article suivantL’art, exutoire de la jeune génération en Algérie