Lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision syrienne IRIB , le président syrien Bachar Al-Assad a affirmé que la solution aux problèmes syriens ne prendrait pas exemple sur le modèle libyen tout en rappelant « qu’aucun plan ou modèle ne fonctionnera en Syrie si ce n’est un ‘modèle national' ».

« En conséquence, suite à l’opposition syrienne aux attentats à la bombe en Libye, l’Occident a agi par le biais de la Ligue arabe pour planifier une attaque contre la Syrie. » Il a également ajouté que  « tous les plans de la Ligue arabe étaient menés au détriment des Arabes ».

M. Assad a vivement critiqué l’Occident, dans cette interview, qu’il a qualifié de « colonialiste » qui cherche à nuire au rôle régional de la Syrie en soutenant notamment les mouvements de résistance dans la région.

Ce dernier a rappelé son soutien au plan de paix, en évoquant les  six points établi par Kofi Annan. Cependant il regrette que les pays occidentaux ainsi que certains de leurs alliés arabes les tiennent pour responsables de  l’échec du plan.

Ces propos sont intervenus la veille de la rencontre entre les membres de la communauté internationale. Ce nouveau sommet, initié par Kofi Annian, a pour but de trouver une « position commune sur les résultats proposés ».

RH

 

Article précédentTombouctou : la destruction de mausolées reconnue comme « crime de guerre »
Article suivantAugmentation des investissements de l’industrie pharmaceutique en Algérie