La consommation de l’électricité sur le territoire national, l’été dernier, a été en nette hausse, ce qui a mené à des coupures d’électricité, et ce, suite à des pannes rediffusées chaque soirée. En effet, les climatiseurs produits localement ou importés pourraient être assujettis à des taxes fiscales et autres.

Youcef Yousfi, ministre de l'énergie et des mines / DR

Cette option n’est pas écartée, même si le ministre de l’Energie et des Mines M. Youcef  Yousfi, où il s’est montré équivoque à ce sujet samedi dernier, lors d’une visite à Biskra. Cette option mérite réflexion, mais n’est pas à l’ordre du jour.

En outre, le ministre de l’Energie a indiqué que l’utilisation de l’énergie solaire pourrait contribuer, à terme, à l’alimentation des climatiseurs. Néanmoins, le PDG du groupe Sonelgaz, Noureddine Boutarfa, semble tacitement favorable à cette proposition. D’autant plus, que la consommation nationale de l’électricité qui a enregistré un pic à plus de 10 000 mW, en raison de l’utilisation des climatiseurs en période de fortes canicules, a baissé de 3 000 mW l’été dernier.

Par ailleurs, dans la mesure où la croissance de la demande en énergie se poursuivra, les projets de réalisation d’infrastructures énergétiques prendront du temps et ne permettront pas de régler les problèmes des coupures d’électricité récurrentes. 

NK

Article précédentQuelles libertés après le printemps arabe ?
Article suivantJean-Marie Le Pen conseille à Mouloud Achour de quitter le pays