8 ans après la mort de Yasser Arafat, sa tombe a été ouverte ce mardi 27 novembre, afin d’effectuer des prélèvements dans le cadre d’une enquête pour assassinat de l’ancien dirigeant palestinien.

Cette exhumation était un moment solennel, après l’ouverture de la tombe de Yasser Arafat, une cérémonie militaire a été organisée devant le mausolée, dans l’enceinte de la Mouqataa, le siège de la présidence de l’Autorité palestinienne à Ramallah.

Alors que depuis 8 ans, des doutes planent sur les circonstances de la mort de Yasser Arafat, l’exhumation du leader palestinien, qui a duré toute la matinée, marque une nouvelle étape dans l’enquête ouverte par la justice française. Les quelques prélèvements effectués ont été confiés à des experts internationaux qui doivent tenter de déterminer si  Arafat a bel et bien été empoisonné au Pollonium.

Selon la commission d’enquête palestinienne, les résultats ne seront pas connus « avant trois mois ». Si les résultats confirmaient la présence de pollonium dans l’organisme de l’ancien dirigeant palestinien, alors les dirigeants palestiniens saisiront la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé le président de la commission d’enquête palestinienne Taoufiq Tiraoui.