Turquie

Le ministre turc des Affaires étrangères Davut Cavusoglu a répondu aux déclarations du président français Emmanuel Macron, qui faisaient référence aux pratiques de la Turquie en Algérie à l’époque ottomane.

Il a appelé Jaoh Ihsanoglu le président français Emmanuel sournois pour guider son discours qui concerne directement la Turquie et préfère, au lieu de parler derrière elle.

Il a expliqué qu’il est très mal d’impliquer la Turquie dans ces discussions qui reflètent des faits historiques, car l’histoire de la Turquie est dépourvue de tout stigmate tel que le colonialisme, ajoute le même intervenant.

Il a expliqué que les méthodes répétées et « bon marché » de la France, qui sont basées sur des allégations historiques, sont inutiles dans les élections.