Un autre journaliste s’en va. L’une des voix les plus connues de la radio chaîne III, celle de Mustapha Abdessadok, s’est éteinte ce matin dans la salle de rédaction de la radio, a-t-on appris auprès de cette institution. Pris d’un malaise, le journaliste s’est effondré avant de rendre l’âme quelques minutes plus tard.

« Âgé de 62 ans, Mustapha est célèbre par sa revue de presse quotidienne qu’il a quittée pour un temps avant de reprendre le micro à partir d’aujourd’hui pour en assurer la présentation quotidienne durant la nouvelle saison », précise la radio nationale dans un communiqué. Né le 25 janvier 1952 à Mostaganem, Abdessadok a débuté sa carrière au sein de la Radio en 1977. Le défunt a occupé plusieurs postes au sein de la radio nationale. Il était notamment connu pour la revue de presse qu’il présentait quotidiennement depuis les années 1990.

« Profondément touché par le décès de Mustapha Abdessadok journaliste de la Radio algérienne chaîne III, M. Hamid Grine présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt, à ses collègues et les assure de sa profonde compassion », lit-on dans un communiqué du ministre de la Communication, Hamid Grine. De son côté, le directeur général de la radio nationale a présenté ses condoléances à la famille du défunt.

Mustapha Abdessadok est le troisième journaliste à nous quitter en l’espace d’un mois. Début août, Nadir Bensebaâ, directeur du journal El-Mihwar est mort dans un accident de circulation. Il avait 44 ans. À la fin du mois dernier, le monde journalistique perdait Hakim Chaouchi, journaliste et assistant de communication au ministère de l’Agriculture, décédé des suites d’un malaise à l’âge de 35 ans.

Essaïd Wakli

Article précédentAlgérie : Le baccalauréat 2015 se déroulera du 14 au 18 juin et le BEM du 8 au 10 juin
Article suivantAlgérie : L’Etat subventionne le Hadj 2014, une mesure populiste ?