Consommation: L’achat de véhicules à crédit toujours possible en Algérie

0
Advertisement

Il est toujours possible d’acheter un véhicule à crédit en Algérie. Plusieurs concessionnaires automobiles en proposent, en effet, , selon le constat fait au Salon internationale de l’automobile d’Alger, qui fête cette année sa 18e édition. 

« Lors de ce salon, 20 à 30 % de nos ventes sont à crédit », assure, tout de go, El Mahdi Bouaiche, responsable communication et marketing de Jamal.spa, le distributeur officiel de Mazda. Au moins deux véhicules de ce constructeur japonais, très apprécié en Algérie, sont proposés à la vente avec une formule de crédit qui se distingue par un taux d’intérêt de 0 %. Et pour acquérir ces véhicules, il faut, d’abord, verser un apport initial qui représente 50 % du prix global.  Ensuite, il suffit de verser le reste en 15 mensualités, a-t-on appris par ailleurs. « C’est une modalité de paiement qui profite essentiellement aux professionnels qui n’ont pas accès au leasing », explique le même responsable de Mazda.

Mais au Salon de l’automobile d’Alger, il n’y  a pas que Mazda qui propose cette formule. Le chinois Haima est entré en force dans cette compétition. Chez Haima, au moins 5 modèles sont proposés à la vente par le biais d’une formule crédit avec 0% d’intérêt. « Il faut certes avancer un apport initial qui représente 70 % du prix du véhicule, mais cela permet tout de même aux Algériens d’acheter un véhicule neuf à 800 mille DA ! Il est pratiquement impossible de trouver un prix aussi bas sur le marché aujourd’hui », explique à ce sujet un commercial de la société Akbou Auto, le concessionnaire qui commercialise cette marque en Algérie.

Selon ce dernier, après avoir versé l’apport initial, l’automobiliste dispose de 15 mois pour compléter le prix d’acquisition, en versant des mensualités qui ne dépassent pas les 23 ou 25 mille Da par mois. « Pour bénéficier de notre crédit, nous exigeons uniquement des clients un salaire mensuel qui varie entre 40 et 50 mille DA », assure le même interlocuteur. Et afin de séduire les Algériens et concurrencer les autres marques européennes ou asiatiques présentes en Algérie depuis plusieurs années, Haima dote ses véhicules des équipements les plus sophistiqués, à savoir une climatisation automatique, écran LCD 7, radar de recul, toit ouvrant, etc.

Mais cela va-t-il suffire pour conquérir les coeurs et portefeuilles des Algériens ? La formule du crédit à 0 % est un argument de vente à même de porter ses fruits.

Article précédentTrain de vie des institutions: Le Haut commissariat à l’amazighité veut des voitures de luxe
Article suivantVidéo. Interview de DJ Rone, l’un des DJ les plus en vogue en Algérie