L’Aïd El Fitr devrait avoir lieu vendredi 9 août. C’est en tout cas ce qu’a affirmé samedi l’association Sirius d’astronomie. La décision finale reviendra toutefois au comité des croissants lunaires du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

L’association d’astronomie Sirius a expliqué samedi dans un communiqué qu’il sera impossible d’observer en Algérie le croissant lunaire pendant la nuit du doute, qui a lieu mercredi 7 août. Ce sont les prévisions astronomiques qui le disent. L’association affirme en effet que selon la base de données astronomiques, la conjonction lunaire (naissance de la nouvelle lune astronomique) du mois de chaoual aura lieu mardi 6 août à 22 H 51, par conséquent la lune se couchera mercredi 7 août (29e jour du ramadan) en même temps que le soleil et ne sera pas visible.

Le communiqué précise donc que « le mois de ramadan devrait compter 30 jours ». Et l’Aïd El Fitr devrait avoir lieu vendredi 9 août. Néanmoins, la date de cette fête ne peut être officiellement arrêtée que par le comité des croissants lunaires du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, qui est le seul habilité à émettre la fatwa décisive. L’association d’astronomie Sirius a néanmoins mis en garde les autorités en ajoutant qu’ « en cas de validation d’une prétendue observation du croissant lunaire, ce qui irait à l’encontre des données astronomiques, le ministère devrait assumer ses responsabilités ».

La Rédaction avec APS

Article précédentSelon Khaled Nezzar, la Tunisie est une véritable amie et « le Maroc poignarde l’Algérie dans le dos »
Article suivantAlgérie : le gouvernement distribue 200 000 exemplaires du Saint Coran avec des fautes