Le décret exécutif relatif à l’augmentation de la marge bénéficiaire des distributeurs de gros du lait pasteurisé en sachet a été publié, hier, au Journal officiel. Comme annoncé, le texte officialise la hausse de la marge des distributeurs, passant de 0,75 dinars/litre à 0,90.

Après l’augmentation des tarifs des carburants, les distributeurs avaient menacés d’entamer un mouvement de grève, si l’Etat ne portait pas à la hausse leurs marges bénéficiaires. Les autorités ont vite cédé à leurs pressions. Cette marge, désormais portée à 0,90 dinars/litre, a été donc alignée sur celle des détaillants qui achètent le sachet à 24,10 DA et le revendent à 25 dinars.

Néanmoins, ces nouvelles marges ont été décidées au détriment des fabricants. Le décret annonce en effet que le prix à la production est de 23,20 dinars/litre contre 23,35 auparavant. Les producteurs de lait privés pourraient ne pas apprécier.

Notons, par ailleurs, que les propriétaires des stations d’essence avaient également menacés de recourir à un mouvement de protestation, si jamais l’Etat ne portait pas à la hausse leurs marges. Lorsque le gouvernement a décidé d’augmenter les prix des carburants, il avait touché aux taxes, portées à la hausse, sans toucher aux marges bénéficiaires des propriétaires des stations.

Elyas Nour

Article précédentInvestissements/ Net recul en 2015
Article suivantVidéo. Cinéma / « Good Luck Algeria » bientôt sur les écrans en France