L’Algérie accorde une aide de 500 millions de dollars à la Tunisie

0
Advertisement

Empêtrée dans une crise financière et économique grave, la Tunisie se tourne vers l’Algérie. La visite, effectuée depuis samedi, par le Premier ministre tunisien, Mehdi Jomaâ à Alger, a porté ses fruits. Les deux pays ont signé, en effet, trois protocoles d’accord portant sur un prêt, un don et un dépôt bancaire.

Les accords signés entre les responsables des deux pays, en présence des Premiers ministres Abdelmalek Sellal et Mehdi Jomaâ, portant sur un dépôt par la Banque d’Algérie d’un montant de 100 millions de dollars. Deux autres accords ont porté sur un prêt et un don dont les montants n’ont pas été donnés. Des sources de la délégation ont cependant indiqué que les deux accords portant sur un montant de 500 millions dollars destinés à aider la Tunisie à faire face à une crise financière inédite.

Les deux ministres des Affaires Etrangères, qui ont animé un point de presse à l’issue de la signature de ces accords, ont bien sûr mis en avant l’excellence des liens qui existent entre les deux pays. Cette rencontre « a permis la mise sur pied de plusieurs ateliers pour la réalisation de ce qui a été conclu notamment en matière de développement des régions frontalières et de consolidation de l’économie et du développement dans les deux pays conformément à l’esprit de complémentarité maghrébine », a notamment insisté Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires Etrangères. Ce dernier a ajouté, entre autres, que dans le cadre de la construction maghrébine, des sociétés tunisiennes vont participer aux chantiers de construction en Algérie.

A rappeler que l’Algérie avait déjà donné un chèque de 100 millions de dollars à la Tunisie en 2011 pour aider ce pays à dépasser la crise qu’il traverse.

Essaïd Wakli

Article précédentDes crédits à la consommation allant jusqu’à 70 millions de centimes
Article suivantL’Algérie veut importer une technologie de la construction pour accélérer les réalisations de logement