blank

L’Algérie serait le meilleur allié de la France, a indiqué un général français dans les colonnes du magazine français Marianne.  « L’Algérie s’est courageusement engagée au côté de la France pour soutenir son engagement au Mali », a indiqué le général de corps d’armée français, Henri Poncet. Selon ce dernier, « de facto, l’Algérie s’est militairement engagée à nos côtés, alors qu’elle avait de bonnes raisons de laisser la France assumer seule les conséquences de la guerre contre le régime du colonel Kadhafi, qu’elle avait estimées désastreuses pour toute la bande sahélienne « .

D’autre part, Henri Poncet estime, par ailleurs, que  les décideurs algériens « ont assumé avec beaucoup de courage politique et de pragmatisme la prise d’otages d’In Amenas, en ne cédant pas aux pressions de la communauté internationale ». « Ils ont apporté, poursuit-il, la seule réponse crédible face à une attaque suicidaire. Car, ne nous méprenons pas, le commando jihadiste qui a lancé cette attaque savait parfaitement qu’il n’avait aucune chance d’en revenir, compte tenu de la doctrine algérienne face à ce type d’action ».

Enfin, Henri Poncet relève qu’au moment où « l’Europe de la défense brille par son absence »,  « l’Algérie est devenue pour notre engagement au Mali notre meilleur allié ». « N’attendons plus, par peur que la guerre des mémoires ne reprenne de plus belle, pour avancer ensemble. L’histoire vient de nous en donner l’opportunité en nous désignant un ennemi commun », a-t-il analysé.
Article précédentZedek Mouloud en concert à Paris le 3 mars
Article suivantAlgérie : l’université déconnectée de la réalité du marché de l’emploi