voitures

L’Algérie est en bas de liste des pays arabes ayant vendu le plus de voitures au cours des neuf mois de 2021.

Selon le classement publié par le site « Économie de l’Est », l’Algérie n’a vendu que 15 900 voitures.

L’Arabie saoudite est en tête de liste, vendant plus de 400 000 voitures, suivie de l’Égypte avec 198 000 voitures.

Quant au Maghreb, le Royaume du Maroc s’est classé quatrième dans le monde arabe, vendant 131,6 mille voitures, et la Tunisie s’est classée huitième, vendant plus de 46 mille voitures, surpassant les ventes de l’Algérie.

Il est à noter que le dossier d’importation des voitures est resté longtemps enfermé dans les tiroirs, ce qui a provoqué une hausse des prix des voitures en l’absence de voitures importées.

Cela a nécessité l’ intervention du président de la République , Abdelmadjid Tebboune, qui a ordonné en décembre dernier d’accélérer le règlement du dossier.

Tebboune a ordonné « la révision immédiate du cahier des charges d’importation de voitures, et d’accélérer l’annonce des agents agréés ».

Le président a souligné : « Il est obligatoire de fournir un réseau de services après-vente, en région et dans les grandes villes, comme condition d’acceptation des dossiers d’agent.

On s’attend à ce que le nouveau livre des conditions réglementant l’importation de voitures soit publié en janvier, selon le ministre de l’Industrie Ahmed Zghdar.

Le ministre de l’Industrie a confirmé dans des déclarations précédentes que l’année 2022 verra la disponibilité de nouveaux véhicules sur le marché algérien .

Selon la même source, tous les agents qui remplissent les conditions nécessaires, et qui déposeront le dossier à partir du mois de janvier, obtiendront directement les autorisations dans les délais légaux.