A deux mois et demi du début de la Coupe du Monde 2014, les équipes nationales, en plein préparatif, fignolent les détails de leur séjour au Brésil. On vient d’apprendre ainsi que les fédérations algérienne et française ont demandé aux organisateurs du Mondial 2014 que de la nourriture halal leur soit servie. 

La Fédération algérienne de football (FAF) se penche, depuis plusieurs semaines, sur la préparation du séjour de la sélection nationale de football au Brésil, à l’occasion de la Coupe du Monde 2014, à laquelle prendra part en juin prochain. Aucun détail n’est laissé au hasard. La FAF pense à tout, y compris à l’aspect religieux.

Un Coran dans chaque chambre

Un journal brésilien a révélé vendredi les demandes spécifiques de chacune des 32 nations, qui vont s’affronter sur la pelouse à partir du 12 juin prochain. On apprend ainsi que l’instance fédérale algérienne de football a réclamé un exemplaire du Coran dans chacune des chambres des joueurs et des membres du staff technique, medical et administratif. Nous savions déjà que les Verts prendront leur quartier dans le Centre de l’Atletico Sorocaba. Le camp de base de l’Algérie durant cette compétition est située dans la ville de Sorocaba, soit à environ 70 km de Sao Paulo.

Par ailleurs, la direction de la FAF a évidemment pris soin de commander des plats frappés du seau de « Halal ». Mais l’Algérie n’est pas la seule nation à exprimer cette requête. Toujours selon ce journal brésilien, la Fédération française de football a, elle aussi, demandé à ce que de la nourriture halal soit servie à ses joueurs. Le staff français respecte ainsi les moeurs de plusieurs de ses éléments, parmi lesquels Franck Ribéry et Karim Benzema, de confession musulmane.

4 gardes du corps pour Ronaldo

Du côté de la Selecção das Quinas, on se soucie de la sécurité de sa star et capitaine d’équipe. En effet, le Portugal a demandé la mise à leur disponibilité de six agents de sécurité, dont quatre seront chargés d’assurer la sécurité seul de Cristiano Ronaldo, ballon d’Or 2013.

D’autres équipes ont formulé des exigences plus élémentaires. Par exemple, la Suisse, qui souhaite une connexion Internet haut débit et des chaînes de télévisions supplémentaires. L’équipe de l’Equateur, quant à elle, a demandé une corbeille de bananes dans chacune des chambres des joueurs.

Elyas Nour

Article précédentSanté : La factures des médicaments importés en hausse
Article suivantRevue de presse. La moudjahida Evelyne Safir inhumée à Alger