L’Algérie a salué la résolution onusienne qui accorde, enfin, à la Palestine le statut d’un Etat observateur non-membre. l’Algérie s’est même réjouie de « cette brillante victoire diplomatique qui, intervenant 65 ans après le plan de partition de la Palestine et 24 ans après la proclamation solennelle de l’Etat de Palestine par le conseil national palestinien à Alger ».

Dans une déclaration rendue publique par l’APS, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, a estimé que cette résolution « augure de nouveaux succès dans le combat héroïque que mène le peuple palestinien pour recouvrer ses droits inaliénables ». « Nous réitérons le soutien indéfectible et inconditionnel de l’Algérie à la cause juste du peuple palestinien frère et nous lui adressons nos félicitations les plus vives et les plus sincères pour cette percée historique sur le chemin de l’édification d’un Etat palestinien indépendant et souverain sur la base des frontières d’avant 1967 avec El-Qods pour capitale », a-t-il encore souligné.

Cependant, le porte-parole de la diplomatie algérienne n’a pas manqué d’exhorter la classe politique palestinienne à « oeuvrer sincèrement et avec détermination en faveur de la réconciliation et de l’unification des rangs pour faire triompher les aspirations historiques et le droit légitime du vaillant peuple palestinien à l’autodétermination et à l’indépendance ».