Des millions de scientifiques et autres amateurs ont observé, mardi de l’Inde à la Chine, en passant par le Népal, la Birmanie, le Bangladesh, le Bhoutan et la Chine, la plus longue éclipse solaire totale du XXIe siècle mercredi, tandis que d’autres millions de personnes, superstitieuses, se cloîtraient chez elles, pendant que leur pays était plongé dans le noir.

L’éclipse, visible seulement en Asie, a débuté dans le golfe de Khambhat, juste au nord de Mumbai (ex-Bombay) mais, à cause des nuages, elle n’était visible qu’à Guwahati, dans le nord-est de l’Inde, à 5h30, heure locale (0H GMT). Puis, le ciel s’est découvert, peu avant le temps fort de l’éclipse, l’obscurité totale, pendant six minutes et 39 secondes au plus, sur certaines zones, à 6h20, heure locale (0H50 GMT) en Inde.

Une équipe de dix personnes, membres de l’Institut indien d’Astrophysique de Bangalore et de l’armée de l’air étaient dans les cieux et ont filmé l’évolution de l’éclipse dans tout le pays.

Mais en Inde, parmi les fables hindoues, qui ont poussé certaines personnes à fuir l’événement, on raconte qu’une éclipse est en fait causée par un dragon-démon qui avale le soleil… Et les femmes enceintes étaient particulièrement craintives, un foetus, frappé des rayons invisibles de ce « soleil noir », naîtrait défiguré et porteur de tâches de naissances ou d’autres malformations congénitales…

En revanche, au Bangladesh voisin, aucune superstition n’est venue tempérer l’enthousiasme des spectateurs, qui se sont précipités en masse pour observer l’éclipse, qui a vu le jour tomber d’un coup, avant de revenir progressivement.

Les images les plus diffusées sur les chaînes de télévision ont été tournées dans la ville indienne de Varanasi, sur le Gange, l’une des sept villes saintes de l’hindouisme, où l’éclipse totale a été visible pendant trois minutes et 48 secondes.

Au Penjab, dans le nord de l’Inde, les autorités avaient demandé aux écoles d’ouvrir leurs portes une heure plus tard, pour éviter que les enfants ne sortent regarder le soleil, s’ils n’étaient équipés de lunettes spéciales éclipses, indispensables pour ne pas se brûler les yeux.

Les scientifiques avaient prédit que le phénomène serait le plus net à Taregna, un village du Bihar, 40km à l’est de la capitale de l’Etat, Patna. Par conséquent, la région a connu depuis une semaine une affluence jamais vue, tous les hôtels de Patna affichant complet et les taxis faisant exploser leurs tarifs, pour aller jusqu’au village.

Mais des nuages et la pluie ont quelque peu limité les observations. « Cela aurait été chouette de voir l’éclipse de soleil mais la pluie est beaucoup plus importante pour nous », a expliqué le paysan Ram Naresh Yadav.

Pour d’autres, cette éclipse était l’occasion d’un business florissant: une agence de voyage a proposé un vol charter, pour observer le phénomène depuis le ciel, au-dessus de l’Inde.

Il s’agit de l’éclipse totale de soleil la plus longue depuis 1991, visible pendant six minutes et 53 secondes de Hawaï au Sud de l’Amérique. Il n’y aura pas de plus longue éclipse avant 2132.

AP

Sur le Net:
Eclipses Online: http://www.eclipse.org.uk/
Mr. Eclipse: http://mreclipse.com/

Article précédentAlgérie : 45,05% de réussite au bac
Article suivantSondage: retour à la réalité pour les Américains après la vague d'espoir soulevée par l'élection de Barack Obama