l’Association nationale de lutte contre la corruption (ANLC) ne compte pas baisser les bras face au refus du   ministère de l’Intérieur de lui délivrer un agrément.

 

Lors d’une conférence de presse animée mardi à Alger, Mustapha Atoui, président de l’ANLC, a affirmé que  « nous allons contacter toutes les organisations internationales, les partis politiques, les associations nationales et même le DRS ». Le président de l’ANLC a fait savoir qu’il  envisage  aussi de déposer un recours auprès du Conseil d’État contre la décision du ministère de l’Intérieur.

 

« On a un délai de trois mois pour déposer ce recours « , a précisé de son côté sur ce sujet, le secrétaire général de cette association, Khelil Moumène selon lequel « aucun article de la loi n’est cité pour justifier le refus » du ministère de l’Intérieur.

 

La Rédaction 

Article précédent“Le bonheur c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles.” – Mahatma Gandhi
Article suivantLe Real de Madrid prendra-t-il sa revanche sur le Borussia Dortmund ce soir ?