« C’est vilain qu’une femme entre au café, c’est resté ancré. » Peu importe la tradition algérienne, Amina Zoubir les fait quand même entrer au café et même, s’installer aux tables sous le regard amusé des passants.

« Une femme seule c’est comme les lions avec une gazelle seule… faible et isolée, les lions chassent pour la dévorer. »  La solution, pour se protéger des lions dans les cafés, la réalisatrice algérienne l’a trouvée, elle se rend au café avec plusieurs « gazelles ».

Les héroïnes de ce nouvel épisode d’Un été à Alger ont réinventé le concept du café maure, et en offrent une version 100% féminine. Voilées, dévoilées, elles sont attablées dans cet espace qui leur est implicitement interdit. Mais à l’inverse du mâle algérien, elles accueillent volontiers les hommes qui souhaitent se joindre à elles. Toutefois ils ne sont pas nombreux à s’aventurer près du comptoir où les femmes sont accoudées, et où le café est servi… encore par une femme !

Un Algérien explique dans la vidéo que « les hommes sont ouverts d’esprit, les femmes le sont un peu moins ». Finalement elles sont assez ouvertes pour côtoyer les hommes dans un café sans à priori. Et vous, les hommes êtes-vous prêts à les côtoyer? La vidéo d’Amina Zoubir vous aidera à trouver la réponse, regardez quelques images et dites-nous si vous êtes choqués…

AB

Article précédentLa ligue arabe soutient le projet palestinien pour son statut d’état à l’ONU
Article suivantPSA Peugeot Citroën sort du CAC 40