Youcef Zarouta, le célèbre Youtubeur qui utilise un humour grinçant pour dénoncer le ridicule de la classe politique algérienne a été arrêté et embarqué par la police mercredi. Il n’a été relâché que jeudi en fin d’après-midi, a-t-on appris de plusieurs sources proches de sa famille.

Celui qui a tourné en dérision dans plusieurs vidéos contestataires la corruption et la médiocrité des dirigeants algériens a confirmé sur sa page Facebook qu’il a été interpellé par les forces de sécurité. « Ils m’ont arrêté alors que j’étais dehors dans la rue. Je n’ai pas compris pourquoi ils sont venus m’arrêter. Fort heureusement, j’ai été relâché. Mais je suis très fatigué car j’ai passé toute la nuit dans une cellule de prison », a-t-il révélé à ses fans inquiets qui n’ont pas manqué de souligner le caractère répressif et politique de cette arrestation.

Pour sa part, Youcef Zarouta, n’explique pas réellement les motifs de son arrestation et ne révèle pas réellement ce que les services de sécurité lui ont demandé lors de leur interrogatoire. Ceci dit, le jeune humoriste dont les vidéos suscitent à chaque un grand buzz sur les réseaux sociaux explique qu’il diffusera prochainement une nouvelle vidéo, « mais elle ne portera pas sûrement sur la politique en Algérie », a-t-il dit en plaisantant. Le message est donc clair : ce Youtubeur a été arrêté pour qu’il soit rappelé à l’ordre après le grand succès de sa dernière vidéo sur l’élection présidentielle du 17 avril dernier où il épingle les dérives frauduleuses de ce processus électoral.  En revanche, des sources sécuritaires indiquent qu’il aurait été arrêté pour vérifier sa conformité vis-à-vis du service national. Une version des faits qui n’a guère convaincu ses amis, ses fans et ses proches.