blank

L’armée algérienne vient de perdre un autre officier supérieur. Le général-major et commandant des forces navales Malek Necib est décédé mardi à l’âge de 64 ans, annonce l’APS qui cite une source du ministère de la Défense nationale. Le général est mort dans un hôpital parisien.

Comme première réaction, le chef d’Etat-Major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah rend hommage à Malek Necib. « Le défunt, qui a passé toute sa vie au service de la Nation,  s’est distingué par sa loyauté et son dévouement dans l’accomplissement  de ses missions, sa discipline exemplaire et par son esprit d’initiative  qui lui ont permis d’occuper plusieurs postes de responsabilités au sein des  Forces navales où il a contribué à la concrétisation des aspirations  du haut commandement dans le domaine de l’optimisation et la promotion   des potentiels des Forces navales au sein de l’ANP », a-t-il écrit.

Malek Necib est né le 4 janvier 1951 à El Chafia dans la wilaya de Tarf. Soulignons enfin que le défunt  a été promu lieutenant en 1976 puis capitaine en 1982 ensuite commandant en 1988, pour passer au grade de général en 2005 et général-major en 2009.

E. Wakli

Article précédentAlgérie : 41 terroristes membres d’ »Al-Qaida au Maghreb Islamique » devant la justice
Article suivantCAN 2017 : Malgré les spéculations, les jeux ne sont pas faits