Le site gazier attaqué par un groupe terroriste le 16 janvier dernier prendra un an à se remettre de cette tragédie. Pour le moment, seule une partie de la base a repris ses activités, mais l’ensemble du complexe devrait redémarrer à la fin de l’année 2013. 

Le complexe de Tiguentourine près de In Aménas reprend petit à petit son rythme normal. Ce site qui assure 12% de la production algérienne de gaz, soit 9 milliards de m3, avait repris son activité mais certaines zones du complexe étaient restées fermées à cause des importants dégâts subis lors de la prise d’otages et des assauts de l’armée. Depuis février, seul le premier train d’une capacité de 3 milliards de m3, a pu reprendre la production.

D’ici la fin de l’année le site composé de trois trains et d’une base vie, peut espérer reprendre ses activités à 100 %. Dans l’immédiat, seul « le deuxième train du complexe reprendra la production à la fin de ce mois (avril), alors que la remise en service totale du complexe est prévue pour la fin de cette année », a déclaré M. Yousfi à la presse en marge d’une séance de questions orales au Conseil de la Nation.

Pour rappel, 37 otages, dont un Algérien, avaient été tués lors de cette attaque, sur le site de Tiguentourine. L’attentat avait été revendiqué par la «katibate El Moulatamine» dirigée par Mokhtar Belmokhtar.

La rédaction avec l’APS