bus Algérie

Algérie Foot: Le retour des joueurs de l’équipe d’Algérie, hier, mercredi, à leur hôtel de la capitale camerounaise, Douala, à bord de petits « bus », a provoqué un grand bruit, appelant de nombreuses personnes à se renseigner sur le bus destiné à leur transport, entre leur domicile , le terrain d’entraînement et le stade de match.

Beaucoup ont dit qu’il y a un problème auquel est confrontée l’équipe nationale algérienne, concernant le bus qui lui est destiné pour se déplacer dans la capitale, Douala, et d’autres se sont moqués de la délégation de la « Brigade des Verts », disant qu’ils n’avaient pas de bus pour leur transport. .

Saïd Falaq a révélé dans un post sur sa page Facebook personnelle, ce soir, jeudi, que les images qui se sont propagées à certains des joueurs « verts », à bord de petits « bus », étaient pour les joueurs qui ont participé principalement au match de la Sierra. L’équipe nationale de Léone.

Et l’émissaire de la télévision publique algérienne au Cameroun a ajouté, dans le même contexte, que ces joueurs ont terminé le quota de rappel programmé par le staff technique, et ont préféré rentrer à l’hôtel dans de petits « bus », ce qui signifie que tout ce qui a circulé au contraire, ce ne sont que des rumeurs.

Saeed Fellaq a ajouté que le reste des joueurs du bataillon « Afnak Al-Sahara », qui ont participé à la séance d’entraînement hier, ont été transférés à leur lieu de résidence normalement dans le bus désigné pour leur transport au Cameroun.

Quelques doigts d’accusation ont été dirigés contre le « Manahir » de l’équipe nationale algérienne, Amin El Abdi , à travers plusieurs questions sur sa véritable mission, lors de ses déplacements avec l’électeur national Djamel Belmadi et ses petits au Cameroun, pour défendre la couronne continentale.

Et le site « Foot 22 » précise que l’électeur algérien Djamel Belmadi a choisi de transporter ses oursons dans des petits « bus », pour éviter les embouteillages qui retarderaient l’arrivée de ses joueurs à l’heure.

An-Nahar Online, qui a envoyé des journalistes du groupe An-Nahar dans la capitale, Douala, pour couvrir l’événement continental, a déclaré que la délégation de l’équipe algérienne n’a pas trouvé le bus à l’extérieur du terrain d’entraînement, les obligeant à utiliser ces « bus ». pour rentrer à l’hôtel.