Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué le gouvernement algérien se penchera davantage sur la jeunesse algérienne, et promet des améliorations de leurs conditions de vie à tous le niveaux.

«Notre jeunesse est désormais hissée au rang de priorité nationale», a lancé le premier ministre à l’occasion du Conseil de la Nation. Le plan d’action du gouvernement entend changer la situation des jeunes Algériens, qui représentent 70 % de la population algérienne. Enfin, diront certains, et surtout, comment ? Plus de travail, plus de services, plus de considération.

M. Sellal a nommé plusieurs étapes dans cette prise en compte des jeunes : rouvrir «les Maisons de jeunes» fermées par la «bureaucratie», créer des espaces de loisirs pour jeunes et une «carte de  jeunes» offrant plusieurs avantages, et l’accès à des services.

Le Premier ministre a surtout précisé que l’Etat souhaitait offrir un avenir aux Algériens en passant par la création de logements et d’emplois. Il a promis 3 millions de postes dans le cadre de la relance économique, et avait déjà annoncé dans le passé des nouveaux postes dans la fonction publique. Il faut dire que les besoins sont énormes, l’Algérie accuse un taux de chômage chez les jeunes de plus de 20 %.

Ces promesses sauront-elles convaincre les jeunes Algériens, qui d’après le quotidien Liberté, qui cite un sondage du Rassemblement Action Jeunesse, seraient 58,3% à ne pas faire confiance à la politique.

Article précédentجولة عبر الصحف الوطنية و الدولية 20/10/2012
Article suivantEn guise de rupture une Algérienne offre à son fiancé la prison