Le Nigéria décroche son troisième sacre africain en battant en finale de la CAN-2013 le Burkina Faso, équipe surprise du tournoi, dimanche à Johannesburg. Les Nigérians succèdent ainsi à la Zambie et après avoir remporté brillamment la CAN, ils pourront disputer l’été prochain leur première Coupe des Confédérations qui se déroulera du 15 au 30 juin au Brésil. Le Nigéria renoue dés lors avec son histoire glorieuse, celle des titres de 1980 et surtout 1994, lorsque les  Eagles étaient devenus les Super Eagles à la faveur du titre continental et d’une première participation à une Coupe du monde. C’était alors la génération en or des Okocha, Amokachi, Yekini, et… Stephen Keshi, actuel sélectionneur et qui a donc remporté la CAN comme joueur et entraîneur, le seul dans ce cas avec l’Egyptien Mahmoud El Gohary.

Il est à rappeler que le Nigeria avait abordé cette CAN-2013, pour une fois, en outsider, après avoir été absent de l’édition précédente. L’équipe, délestée de monstres sacrés (Odemwingie, Martins), se présentait comme un amalgame entre joueurs du cru (Oboabona, Mba), jeunes qui montent en Europe (Moses, Emenike) et expatriés chevronnés (Obi Mikel, Enyeama). Et comme un symbole de la patte Keshi, c’est le milieu inconnu, Mba, déjà auteur du but décisif contre la Côte d’Ivoire en quart (2-1), qui a matérialisé la victoire finale d’un superbe enchaînement: coup du sombrero pied droit sur Koffi et reprise lobée pied gauche venant se déposer dans le petit filet opposé, sous les yeux d’un Diakité statufié dans la cage burkinabè (40e, 1-0).

Enfin, le Nigeria a confirmé dimanche la puissance souveraine qu’il dégageait au fil des matches à élimination directe. Il n’avait guère brillé au premier tour, avec des nuls contre le Burkina et la Zambie (1-1) et une victoire sur l’Ethiopie arrachée in extremis sur deux penaltys (2-0). Puis était singulièrement monté en régime en battant le favori ivoirien (2-1) avant de souffleter le Mali en demi-finale (4-1). En finale, les Super Eagles avaient pris le match dans leurs serres. Et ainsi le trophée, direction Lagos.

La Rédaction avec AFP 

Article précédentCAN 2013 : ce qu’en dit la presse
Article suivantAlgérie : un « projet chasteté » pour encourager le port du hijab chez les adolescentes