Ayman al-ZawahiriLe numéro deux d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri s’en est pris à la France pour son hostilité au voile islamique et a critiqué la politique du président américain Barack Obama qu’il juge favorable à Israël, rapporte mardi le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE.

« La France prétend être un pays laïque alors que son coeur est plein de haine pour les musulmans », a répondu le chef d’Al-Qaïda à une question d’un site islamiste sur l’hostilité de la France au port du hijab (voile islamique).

Il a affirmé que la France, durant son histoire, a « soutenu les juifs dans leurs efforts de prendre le contrôle de la Palestine » (…) a combattu les Arabes en Algérie et a « fourni à Israël son réacteur nucléaire ».

« La France va payer pour tous ses crimes », a-t-il ajouté.

Le SITE précise que c’est la sixième interview de Zawahiri au même site islamiste lié à Al-Qaïda et relève que le numéro deux du groupe y a répété, pendant 90 minutes, ses positions sur de nombreuses questions.

Il a ainsi affirmé notamment qu' »Israël est un crime qui doit être éliminé » et que les musulmans n’accepteront jamais la solution de deux Etats, un Israélien et un Palestinien.

Quant au président américain, il cherche, selon lui, à créer un « Etat palestinien qui agira comme une branche du service de renseignement israélien ».

Zawahiri a dit également ne pas voir de différence entre la politique de Barack Obama et celle de ses prédécesseurs, le qualifiant notamment de « criminel » et de « menteur ».

Le président Obama « ne fait que saigner les musulmans comme son prédécesseur (George W.) Bush », a assuré le numéro deux d’Al-Qaïda.

« Obama est comme un loup qui a les crocs enfoncés dans votre chair et qui vous demande de renoncer à se défendre parce qu’il veut la paix avec vous », a-t-il encore affirmé.

A propos du plaidoyer d’Obama en juin au Caire en faveur de meilleurs rapports entre l’Occident et les musulmans, il a dit que le président américain « a tenté de vendre des illusions aux faibles et aux opprimés ».

Le dirigeant d’Al-Qaïda a estimé que les musulmans « se font massacrer » à cause des politiques d’Obama en Pakistan et en Afghanistan, en assurant que les combattants islamistes continueront à se battre contre « les infidèles » jusqu’à ce qu’ils retirent de la terre de l’islam.